Logo Logo

La boule de cristal

Posez

Elle doit être formulée telle que la boule de cristal puisse répondre oui ou non. Prenez une bouffée d'oxygène pour vous décontracter et lancez vous.

La boule de cristal logo
Posez votre question

Pourquoi utiliser une boule de cristal

Généralement on utilise une boule de cristal pour deux raisons :

La boule de cristal en ligne ne fait que répondre par "oui" ou "non" à une question. Si vous désirez recevoir une prédiction, essayez plutôt la Voyante. La boule de cristal

Cristallomancie

Voici un texte tiré de l'Advertiser (Journal Australien d'Adelaide) de 1933 où est abordé la question de la boule de cristal. Il nous permet de remonter un peu dans le temps et voire comment on voyait les choses à cette époque.

Tasséomancie

La lutte de la police contre celles qui pratique la tasséomancie dans les salons de thé de Melbourne semble avoir mis fin à cette curieuse renaissance de la "clairvoyance" qui était l'un des fruits de la dépression.

La "clairvoyance" est un mot démodé qui n'a plus sa place dans notre vocabulaire quotidien, bien que l'art qu'il représente soit susceptible de perdurer aussi longtemps que durera le monde. Un équivalent moderne serait peut-être "voir des choses". Les voyantes des salons de thé ont l'habitude de "voir des choses" dans le fond des tasses ; leurs sœurs plus secrètes et obscures, les femmes éclairées des banlieues, cherchent l'illumination dans la boule de cristal.

Un art ancien

Des deux cultes, c'est la cristallomancie qui fait le plus appel à l'imagination. Il est possible que cela vienne du fait qu'une boule de cristal est en soi un objet au charme considérable.

La cristallomancie, nous le sentons instinctivement, est plus ancienne que la tasséomancie ou la cafédomancie. Il y a quelque chose à la fois de plus vénérable et de plus convaincant dans ce dispositif qui était déjà connu dans l'Égypte ancienne et secrète.

Il est presque décevant pour notre sens du romantisme de réaliser que la boule de cristal a aussi eut d'anciens rivaux. En Inde, des résultats tout aussi satisfaisants étaient obtenus en regardant dans une tache d'encre ; les Maoris utilisaient une goutte de sang, et le simple Romain préférait un étang. Aujourd'hui encore, la tradition de Fez veut que l'on puisse discerner l'avenir en regardant fixement dans un bol de verre, et l'Indien d'Amérique, s'il a le moindre sens de son passé romantique, remplit un récipient d'eau et le regarde jusqu'à ce que des signes et des présages apparaissent.

Qu'est-ce que c'est ?

Peu d'investigateurs ont nié que certaines personnes font réellement des rêves et ont des visions lorsqu'elles regardent longuement une eau calme ou un verre transparent. L'explication du rationaliste est que le regard prolongé sur une surface polie induit, chez des sujets anormalement nerveux ou hystériques, un état d'hypnotisme léger, et que les choses qu'ils "voient" sont appelées par la conscience intérieure. Cela semble très probable ; mais quelles sont les choses qui existent dans cette conscience, et pourquoi ? Lorsque les profondeurs de toutes les mers seront sondées, il restera peut-être encore quelques mystères dans cette région la plus obscure de notre être, si bien nommée et classée par les psychologues.

Étranges surprises

L'utilisatrice confirmée de la tasse de thé et du cristal ne se soucie guère de ces problèmes poussiéreux, mais vit dans un monde de voyages soudains, d'héritages inattendus et de triomphes toujours au coin de la rue. Dans les cas extrêmes, elle est capable de vendre ses biens ou d'empoisonner ses amitiés avec suspicion au simple avertissement des feuilles de thé.

C'est cet élément de la voyance qui, depuis toujours, suscite l'hostilité des gens sérieux, même depuis les temps les plus superstitieux. Dans son "The True Tryall and Examination of a Mans Owne Selfe...", Newton, qui écrivait au début du dix-huitième siècle, demandait "si les gouverneurs du Commonwealth avaient souffert de chiromanciens, de diseurs de bonne aventure, de joueurs de théâtre, d'entremetteurs, de joueurs de marionnettes, de vagabonds, de voleurs de terres, et d'autres escrocs de ce genre, qui pratiquent leurs tours de passe-passe et leurs métiers louches dans le cadre de son autorisation et trompent les gens simples avec leurs viles falsifications. " Le Dr Ferrand, auteur de "La Mélancolie de l'amour", publié trente ans plus tard, semble plutôt surpris que "cet acte de chiromancie ait été si étrangement infecté de superstition, de tromperie, de tricherie et (s'il fallait le dire) de magie aussi", mais il note "qu'à présent aucun homme ne professe publiquement cet art de tricherie se ce n'est des voleurs, des fripons et des gueux."

Aspects plus légers

Ce tableau n'a pas grand-chose à voir avec la voyance des salons de thé que l'on connaît de nos jours et dont les principaux praticiens sont des femmes qui s'occupent beaucoup de promesses d'emploi, d'héritages et de bonne étoile. Beaucoup d'entre elles portaient elles-mêmes la marque de l'anxiété, comme si tous leurs coups d'œil sur l'avenir ne leur montraient rien de plus qu'une existence incertaine et harassante. C'étaient d'étranges consolations pour des femmes de ménage inquiètes, épuisées par l'effort de joindre les deux bouts, qui s'éloignaient chaque jour davantage. "Votre mari est inquiet pour son emploi", pouvait-on dire sans risque à neuf clientes sur dix, qui portaient dans leurs yeux des signes plus clairs que tout ce que l'on pouvait voir dans les feuilles de thé. La voyante pouvait ajouter avec autant de confiance que des temps meilleurs étaient à venir, et ainsi être assurée, au moins, d'être crue par les cœurs crédules du bonheur à venir.

La prophétesse surprise

J'ai vu, un jour, une curieuse transformation chez une de ces liseuses de bonne aventure du vingtième siècle. C'était une petite femme à l'air fatigué, dont les superbes draperies gitanes mettaient en valeur quelque chose de très ordinaire et de peu prophétique dans son visage. Appelée hors du salon de thé pour cinq minutes, elle revint dans cette humeur de joie incrédule qui doit se répandre en confidences à un étranger. C'était une petite histoire assez simple pour la descendante spirituelle des voyants de l'Égypte - rien que l'histoire de vingt ans de veuvage et de gagne-pain, avec des efforts fougueux pour faire des robes, des tentatives pleines d'espoir pour garder des pensionnaires, des jours de charité et des intervalles de chômage. La bonne nouvelle qu'elle venait de recevoir était qu'elle avait gagné un prix de 10 £ dans un concours, et pour rien de plus exotique et romantique qu'une robe de coton faite maison.

Il y a des gens qui parlent haut et fort de l'argent et de ses utilisations sordides, mais si j'ai jamais vu de la magie en action, c'est bien la transformation opérée par ce chèque inattendu. Depuis lors, je pense que les lecteurs de tasses de thé ne sont pas tous des charlatans, mais seulement des romantiques avec un sens plus vif de cette foi sublime qui soutient ceux qui vivent sur le fil du rasoir, une croyance, inconditionnelle et indéfectible, en quelque chose de meilleur au coin de la rue.

Le pendule

Le pendule

Voyance par mail

Voyance par mail

Arithmancie

Arithmancie